Accueil > Vie de l’association > Causeries

Causeries

Ici la République d’enfants en construction...

Ici la république d’enfant en construction, la bonne aventure se poursuit.

Ca s’agite, ça s’entraide, ça se chamaille... du mome, du vrai, de celui avec lequel on joue, on se fache, on se méfie, on met en scène la confiance, mais on garde un oeil, une main pas loin, car on le sait, ça se construit lentement cet apprentissage de soi et des autres. Dès qu’on aura le dos tourné, les "graines de crapules" danseront, et elles auront raison. Y a qu’à regarder les adultes se jouer d’eux même.
Osez en plus les faire vivre ensemble, se sentir, se renifler, se toucher, s’écouter, se contredire, se féliciter, s’encourager, se critiquer, se laisser de l’air libre pour respirer seul ou avec ceux que l’on a choisi pour un temps avant le prochain changement.
Un règlement intérieur ! vite ! mais il est bien difficile à adopter celui là. Car il est mouvant, évolutif et discutable en fonction de ce qui se vit, de ce que nous, éducateurs-enseignants, ressentons de l’évolution des possibilités des minots, en vivant au milieu d’eux tous les jours. Or ces minots ils changent vite ! beaucoup plus vite que les adultes qui ne peuvent que leur courir après... ou se mettre à leur niveau et courir au moins aussi vite, donc être éducatrice/teur.
Est il autorisé de monter sur l’échelle ? oui depuis aujourd’hui. Mais pas pour tout le monde. Peut on tirer à l’arc ? oui depuis hier. Mais dans un lieu bien défini et en présence d’un grand. Peut on aller dans le champ faire des trous avec les binettes et les pelles quand on a 4 ou 5 ans ? oui. A partir de demain. Si on prévient l’éducatrice/teur et si on est au minimum trois à y aller ensemble. Si et seulement si...
Nous assumons notre encrage dans les méthodes d’éducation active et, fort de notre expérience autant que de celle des anciens, nous ne sommes nullement choqués de confier une scie à un enfant, ou de les laisser grimper aux arbres lorsqu’ils s’en sentent capables.
« Fais les chanter, rire et danser : fais les courir suer et sauter. Le reste est affaire de prudence et d’organisation. » Fernand Deligny, Graine de crapule. écrit en 1943

Erwan
25 janvier 2017


Et aussi

Soutenez nous

Devenez donateur régulier
La fine graine des Gibustiers donateurs

Lettre d'info


Mentions légales | Espace rédacteurs| Plan du site | dernière mise à jour le dimanche 9 décembre 2018 |Suivre la vie du site RSS 2.0