Accueil > Newsletter lettreinfo > Edito

Edito

Du plus lointain de nos rêves...


Derrière l’horizon

Depuis 4 ans et 6 mois nous vivons d’un modèle économique déficitaire qui chaque année se dit : « tiens encore un peu, car il y a encore des restes de l’an1. » D’ailleurs, un très beau film l’an 01 (1973), on vous le conseille.

Fin juin, les restes seront mangés. Il nous faudra donc soit en finir, repus et rassasié. Mais aussi soulagé de s’en être mis sous la dent au point d’en guérir la douleur racinaire. Soit ne pas être en reste et relancer la cuisine.

Car nous conservons la pugnacité, la rage, la rabbia poétique, têtue, obstinée de vouloir encore s’essayer à y faire vivre un peu plus loin le rêve. Comme le portait fort bien l’un de nos mousses, « En grève jusqu’à la retraite ! ». Si cela ce n’est pas l’affirmation qu’on ne veut pas battre en retraite, ça y ressemble.

Nous allons donc imaginer un autre menu dans les mois à venir, en vue d’y aller tester les nouvelles saveurs en se tournant vers un nouvel horizon dès septembre. Il restera composé malgré tout de deux éducateurs, 25 enfants maximum, sur 5 jours d’ouverture hebdomadaire,

Il n’est pas encore dit que le navire finira au fond d’une grève, les pieds ramollis dans la vase sécuritaire et nauséabonde de l’ère du temps.

Si nous envisageons cela c’est que nous sommes confortés par les évolutions éducatives et sociales que nous observons et que les familles et autres auteurs des Espaces Educatifs Bricabracs nous renvoient.

Pour un aperçu de cet état de faits, nous vous invitons à vous plonger dans les dernières causeries, à écouter les Dissonances de Josef Ulla, à venir nous rencontrer lors de nos vide greniers (4 avril, 9 mai, 13 juin) ou de nos soirées – au local de la revue Manifesten le 26 mars et du CIRA le 4 avril, tout deux à Marseille.

Pour les minots, pour nos compagnons de précarité, pour les familles qui malgré l’impact de transformation que leurs enfants et le projet Bricabracs leur font subir, pour nos Gibustiers sans qui, c’est certain, le rêve subirait la trêve à long terme, nous nous devons de tenter encore de dessiner un autre horizon. Avec votre aide et notre entraide, comme le disait les minots dans leur première de couverture de La Tanière N° 40, il ne sera pas que question de pain, mais aussi de roses !

Comme au théâtre, le chapeau tourne, celui des soucis, des idées, des envies, des entraides …

Erwan et Charles, 27/02/20

Enseignants-éducateurs en pédagogie sociale, des Espaces Educatifs Bricabracs


« L’enfant a une place d’auteur de sa propre émancipation. Il est un être social. [...]l’action pédagogique doit intervenir sur le milieu de vie sociale pour apporter des solutions aux besoins sociaux » Helena Radlinska, aux sources de la pédagogie sociale : écrits choisis, L’Harmattan, 2016, cité dans « en toutes lettres », 2019, autoédité par les Espaces Educatifs Bricabracs.


Et aussi

Actualités

Soutenez nous

Devenez donateur régulier
La fine graine des Gibustiers donateurs

Lettre d'info


Mentions légales | Espace rédacteurs| Plan du site | dernière mise à jour le jeudi 2 juillet 2020 |Suivre la vie du site RSS 2.0