Accueil > Vie de l’association > Causeries

Causeries

agora, agora

Agora Agora…
pourquoi ?

Agora Agora…
pourquoi pas ?

Agora Agora… c’est
quoi ?

Agora,

Grand mot, joli mot,
une expression ? une envie ? une réalité ?

La première à
laquelle j’ai assistée c’était plutôt pragmatique. Sur la
question du vide grenier par exemple… qui va flyer ? info
pratique : le vide grenier pourra être annulé si météo pas
au rdv… on arrête les vides grenier pendant l’hiver pour
reprendre en avril… ok

La seconde à
laquelle j’ai assistée (mais en fait la 3ème), il a
été question du projet social de l’école.

A l’annonce de la
thématique, petit silence, puis Erwan se lance, demandant ce que
chacun entend par là, qu’est-ce que ce projet implique selon les
participants dans le projet global etc.

Les échanges sont
nombreux, les sujets partagés aussi car qui parle de projet social
parle de l’ouverture de l’école, oups, non de l’espace
éducatif et donc aussi de la sécurité. Choisir le renfermement et
vivre en boule, entendre bulle (clin d’œil) ou au contraire,
ouvrir mais comment maîtriser les imprévus, les dangers en terme de
sécurité etc. ou encore poser des règles qui puissent être
comprises et acceptées par et pour tous afin de vivre les uns avec
les autres dans un espace ouvert où chacun sait ce qu’il peut
faire ou non etc. En fait, ces nombreux échanges m’ont permis de
parcourir les évolutions du projet depuis sa mise en place. De faire
une mise au point sur ce projet social qui fait partie intégrante du
projet pédagogique : ouverture, confiance en soi, être
responsable, vivre ensemble, autonome, comprendre son environnement,
etc.

D’ailleurs,
l’agora est un très bel exercice de vivre ensemble. S’écouter
les uns les autres. Accepter chacun et soi-même de là où il en
est. J’ai vite réalisé que même si j’avais bien entendu qu’il
y avait un volet projet social que je trouvais hyper chouette, cela
restait assez flou, abstrait et décousu. En fait disons que je ne
savais pas grand-chose de cette réalité. Et l’Agora permet non
pas de définir de but en blanc ce qu’est le projet social de
bricabracs mais ce que chacun en a vu, l’enthousiasme et les
craintes qu’il peut susciter, il n’est pas question de poser une
réponse unique et c’est alors que la diversité des réponses
donne à chacun la possibilité d’élargir son propos, de faire un
pas de côté. Pas question de juger qui a tort ou raison, juste
parfois recentrer, proposer une vision différentes et ensemble en
sortir avec une espèce de soupe dans la tête qu’il va falloir
mouliner, sûrement encore assaisonner, mais on repart tous avec il
me semble une belle base commune.

L’agora m’a
aussi permis de me décaler de ma conception des réunions, qui se
doivent efficaces, question =solution, ça on prend, ça on laisse,
c’est le chef qui l’a dit…

Bah non, là on
écoute, on prend le soleil en même temps, on apprend à se
connaître, et tout ça en triturant un sujet jusqu’à ce que… ce
fut l’heure de partager un super plat qu’un des parents a partagé
avec tous ! Au bout du compte, pas de relevé de décisions ni
de beau compte rendu mais des prises de conscience, un cheminement,
des cheminements (collectifs, individuels, intellectuels, politique)…
Merci à tous !!



Ah…

Agora Agora… c’est
donc ça

Aurore Koning,
17/11/19


Et aussi

Soutenez nous

Devenez donateur régulier
La fine graine des Gibustiers donateurs

Lettre d'info


Mentions légales | Espace rédacteurs| Plan du site | dernière mise à jour le jeudi 28 novembre 2019 |Suivre la vie du site RSS 2.0