Accueil > Le projet > FAQ

FAQ

1/ Quelle différence entre l’école publique « éducation nationale » et Bricabracs ?

« L’école dépérit, les crédits baissent, moins d’enseignants, pas de
travail pour une grande partie de la jeunesse… L’école moralise, donne
des préceptes… mais oublie de construire des adultes responsables. Il
reste l’engagement pédagogique qui met au cœur l’épanouissement
individuel et social des personnes, ce qui doit être le rôle de
l’école !
 » Celestin Freinet. C’était en 1935, est-ce si différent aujourd’hui ?

Bricabracs propose un espace éducatif qui va au-delà du cadre habituel des écoles et des accueils de loisir

Une micro structure : Retour ligne manuel
Un effectif réduit (25 enfants à l’école, 24 pour l’accueil de loisir) pour que chacun-e puisse s’exprimer et être accompagné-e dans ses apprentissages.

Le choix du Multi-âgesRetour ligne manuel
Retour ligne manuel
De 5 à 11 ans (6 à 13 loisir), le collectif se nourrit de la diversité des âges, des apports de chacun-e.

Un lieu ouvert sur l’extérieur :Retour ligne manuel
Retour ligne manuel
Les apprentissages se font par la découverte du monde environnant, le
partage, les échanges et la rencontre avec d’autres enfants et adultes,
la richesse de la diversité.

ET par l’étude pluridisciplinaire, à travers l’écrire, le lire et le mathématiser, la culture générale qu’on pourrait nommer les humanités, mais aussi sicences, histoire, géographie, activité physique, arts...

La continuité des temps éducatifs :Retour ligne manuel
Retour ligne manuel
L’apprentissage s’effectue dans tous les espaces de vie, en permanence
et au près de toutes les personnes en contact avec les enfants. Les
temps éducatifs sont transversaux et continus : des contenus thématiques
à la vie quotidienne en passant par les jeux, les loisirs, les
activités créatives.

L’accessibilité des espaces spécifiquesRetour ligne manuel
Retour ligne manuel
Des espaces organisés en ateliers (dessin, peinture, bricolage,
informatique, écoute, jeux, bibliothèque, écriture, jardin, repos)
installés en permanence pour faciliter les l’expression des envies.

Le Collectif et l’individu main dans la main.Retour ligne manuel
Retour ligne manuel

  • Le respect du rythme d’apprentissage de chacun-eRetour ligne manuel
  • L’encouragement de l’effort, la persévérance dans l’activité, la découverte de la nouveautéRetour ligne manuel
  • Une autoévaluation des apprentissages permanente, personnelle et collectiveRetour ligne manuel
  • La prise en compte et la valorisation de l’individu au sein du collectif, afin de prévenir la perte de sens dans l’apprentissage (découragement, souffrance psychologique...)Retour ligne manuel
  • Des assemblées quotidiennes sous différentes formes et en fonction des demandes. Tout le groupe ou groupes restreints. Pour des questions d’organisation, des débats, des présentations … à la demande d’un enfant ou instituée par l’éducateur.
  • L’attention et l’accompagnement des familles

2/ Comment se passe une journée à Bricabracs ?

Les enfants peuvent arriver entre 8h et 8h45.

Le déroulement de la journée peut varier en fonction des moments de l’année ou des projets.Retour ligne manuel
Une réunion de regroupement a lieu durant la journée pour organiser les
temps d’activités, aborder les questions des enfants, présenter les
travaux en cours ou achevés, réguler le groupe, répartir les tâches...Retour ligne manuel
Le repas est pris ensemble entre 13h00 et 14h pour bénéficier d’une
longue matinée « productive » (préconisation de nombreux
chronobiologistes).Retour ligne manuel
Si des enfants ont besoin de repos ils peuvent à tout moment faire une sieste, quel que soit leur âge.

Tous les enfants ont des tâches à réaliser chaque jour (lecture,
écriture, mathématiques) en quantité et difficulté adaptés à chacun. Ils
s’organisent comme ils le souhaitent pour le réaliser mais le début de
matinée est organisé pour les aider dans cette réalisation (trois
demi-heures avec obligation de changer d’activité à chaque demi-heure).
L’enseignant reste à disposition en cas de besoin. Ces taches peuvent
être rediscutées en fonction de l’apparition d’autres activités
naissantes, ponctuellement ou sur la durée.Retour ligne manuel
Pour les plus petits des temps de graphisme, d’expression sont imposés dans la journée.Retour ligne manuel
Les différents ateliers sont en libre fonctionnement en permanence
(peinture, bricolage, atelier bois, ludothèque, bibliothèque, jardinage,
jeux extérieurs, expériences, constructions...).Retour ligne manuel
Des temps thématiques sont ou peuvent être organisés régulièrement
(chaque semaine, tous les 15 jours...) avec intervenant-e-s extérieur :
jardinage, journal, ciné-club, cuisine...Retour ligne manuel
Les enfants participent chacun à leur tour aux tâches communes :
ménage, fabrication quotidienne du pain, rangement, service de table,
vaisselle, entretien du jardin et du poulailler...

3/ Les enfants Bricabracs auront-ils le niveau pour aller au collège ?

Bien que nous sachions par d’autres expériences (Freinet, école
mutuelle notamment, Montessori cité ci après (1) ) que nos modalités de
pratique ne nuirons pas aux enfants par rapport à celles pratiquées
ailleurs dans l’éducation classique de l’Etat, nous ne voulons pas nous
engager sur un vœu qui serait inadapté à la réalité de ce qu’est un être
en apprentissage. Nous entrerions dans cette logique de résultat
quantitatif qui ne correspond pas à la réalité des parcours plus ou
moins chaotiques de tout un chacun et qui fausse la réalité de la
diversité des individus.

Ce sur quoi nous pouvons nous engager, c’est de leur créer un
environnement qui les aide à aller le plus loin qu’ils puissent dans
leur émancipation et leurs apprentissages de connaissances : de savoir,
de savoir faire, de connaissance d’eux même. Nous ne sommes pas dans le
laisser faire, pas plus que dans celle de la contrainte permanente. Nous
les poussons à aller gouter, à interroger, à (se) questionner, à partir
de là où ils en sont et en tenant compte de leurs situations de vie
plus ou moins chaotiques.Retour ligne manuel
Il ne s’agit pas de s’apitoyer mais de prendre en compte qu’une
personne n’est pas toujours disponible pour apprendre lorsqu’il est
lui-même agité par d’autres maux.Retour ligne manuel
A l’age dit, certainEs seront donc prèts à reprendre un cursus
classique correspondant au collège, d’autre n’y seront pas encore, mais
ils auront très largement progressé sur leur propre chemin d’acquisition
et de respect d’eux même. Nous reprenons en cela les idées développé
par les lycées d’état expérimentaux, de St Nazaire et de Paris, en place
depuis plus de 30 ansRetour ligne manuel
Nous faisons le pari que l’autonomie, la responsabilité et la prise
d’initiative développées durant les années Bricabracs permettront une
adaptation à une nouvelle situation d’apprentissage, un nouvel
environnement.

(1) Le résultat d’une étude scientifique publiée en 2007 démontre que
l’entrée au collège ne pose aucun problème particulier. Il n’y a pas
plus de difficultés pour un enfant ayant travaillé avec des pédagogies
actives pour s’insérer au collège que pour les autres.Retour ligne manuel
https://sites.google.com/a/wi-school.com/paris-bilingual-montessori-school/apprendre-comment/montessori/que-deviennent-les-enfants-aprs-montessoriRetour ligne manuel
Ecole mutuelle : livre de Anne Querrien.

4/ Les éducateurs-trices-enseignantEs sont-ils formés ?

A ce jour, hiver 2020, l’enseignant éducateur coordinateur a enseigné
au sein de l’éducation nationale de 15 ans dans tous les niveaux de
l’école primaire. L’autre enseignant-éducateur a obtenu le concours des
professeurs des écoles en 2017 et pratiqué pendant un an comme
enseignant-stagiaire avant de rejoindre nos espaces en septembre 2018.Retour ligne manuel
L’autre éducateur intervenant a une formation en animation (BAFA).

5/ Quelle est la place des parents ?

Les parents sont adhérents de la structure, à ce titre ils participent
s’ils le souhaitent à l’Agora, réunion mensuelle des membres de
l’association. Cette assemblée permet le débat, l’information,
l’organisation de la structure.Retour ligne manuel
Les décisions sont prises au sein du conseil de fonctionnement dans
lequel la présence des parents, en tant que parent, n’est pas prévu a
priori. Par conséquent l’Agora ést une assemblée consultative.Retour ligne manuel
Les parents et les visiteurs-euses sont les bienvenus à l’ouverture et
la fermeture de l’espace éducatif, dans les horaires prévus à cet effet,
ou comme observateur-trice ponctuel-le durant la journée. Ils-elles
peuvent également, comme toute personne partie prenante du projet,
proposer une intervention, une animation, une activité auprès des
enfants, dans le cadre défini par les éducateurs-enseignants.Retour ligne manuel
Les parents peuvent à tout moment communiquer et échanger avec les
enseignants éducateurs-trices (téléphone, mail, rendez-vous...) pour
évoquer la situation de leur(s) enfant(s), les questions qui leur
tiennent à cœur.


6/ Est-ce une structure déclarée ?

Oui.

C’est une école reconnue Hors contrat par l’Education nationale

C’est aussi une structure reconnue comme organisateur d’ACM, les accueils de loisir, par le ministere Jeunesse et sport.

C’est une association loi 1901, déclaré en préfecture depuis le 8 décmbre 2014.

Première rentrée scolaire : septembre 2015

Premier accueil de loisir pendant les vacances : février 2021

7/ Est-ce que les enfants ont des devoirs ?

Non. Le temps « d’école » se passe à Bricabracs, et si il se prolonge à
la maison ce n’est pas sous forme de devoir, mais par ce qu’en feront
les enfants. Cela permet aux familles de reprendre le rythme de leur
sphère privée. Si le temps éducatif Bricabracs arrive à la maison ce ne
sera par obligation mais parce qu’un intérêt des familles sera apparu à
travers le comportement de leur enfant. Il n’y a pas non plus de note,
de classement, de récompense, de niveau de classe ou de bulletin
scolaire...

8/ Combien ça coûte ?

Tarifs établis en fonction du Quotient Familiale (QF)

Moins de 400 = 110 euros/ mois/ enfant

Plus de 1500 = 173 euros/ mois/enfant

Entre les deux les familles payent le tarif correspondant précisément à leur QF, en fonction d’un calcul de coefficient.

---------------

A quoi ça correspond ?

25 enfants à 110 euros / mois = 50% du budget global des espaces socio-éducatifs Bricabracs. (référence 2020/2021)

A 173euros/mois, cela correspond à 75% du budgt

Cela prend en compte l’ensemble du projet et non seulement l’école.

Les familles participent à la réalisation d’un projet global : social, éducatif, économique, comprenant Ecole Hors contrat, ACM (accueil collectif de mineur)-c’est à dire accueil de loisir pendant les vacances, accueil social - c’est à dire accompagnement d’adulte précaire et des familles de l’école et de l’accueil de loisir

9/ Comment est financé Bricabracs ?

Le financement de la structure repose sur :Retour ligne manuel
– une communauté de donateurs, les gibustiers, qui s’engagent à verser une somme mensuelle, le gibus, pour permettre la pérennité du projet.

Pour une autonomie réelle, ils doivent compter pour moitié dans le financement, à égalité des familles participant à l’année.

Retour ligne manuel
– des dons ponctuels (en nature et en espèce)Retour ligne manuel

– la participation des parents ( entre 110E/mois/enfants et 173euros)

– L’organisation d’évènements ponctuels (vide-greniers, repas de soutien...)Retour ligne manuel : consacré au financement des actions pédagogiques

– des subventions publiques : Uniquement pour l’Accueil de loisir il s’agit de la CAF (convention), la Politique de la ville (préfecture, métropole..), la Mairie de Marseille

- des fondations : pour des projets spécifiques

10/ Quelle pédagogie est pratiquée ?

L’espace éducatif Bricabracs s’inspire de plusieurs pratiques
pédagogiques, issues du courant des « pédagogies actives » ou plus
anciennement de l’éducation nouvelle :Retour ligne manuel
Freinet, Ecole du 3ème type de Bernard Collot, , Korczak, Montessori, pédagogie sociale, Paulo Freire ...

L’Éducation nouvelle est un courant pédagogique qui défend le principe
d’une participation active des individus à leur propre formation. Elle
déclare que l’apprentissage, avant d’être une accumulation de
connaissances, doit être un facteur de progrès global de la personne.
Pour cela, il faut partir de ses centres d’intérêt et s’efforcer de
susciter l’esprit d’exploration et de coopération : c’est le principe
des méthodes actives. Elle prône une éducation globale, accordant une
importance égale aux différents domaines éducatifs : intellectuels et
artistiques, mais également physiques, manuels et sociaux.
L’apprentissage de la vie sociale est considéré comme essentiel.

Suivre

AGENDA ->

Bricabracs

68 chemin des baumillons 13015 Marseille

Tél : 07 66 25 13 20

administration contact@bricabracs.org 

educateurs lesbricabracs@bricabracs.org

Lettre d'info

Mise à jour :mardi 27 septembre 2022 | Mentions légales | Plan du site | Espace rédacteurs | RSS 2.0