Accueil > Vie de l’association > Causeries

Causeries

Apprendre en chemin

"La phrase qui m’intrigue le plus c’est celle que je cite d’Hélène Cixous : « Il n’y a pas de savoir, il n’y a que de la recherche ». Toute acquisition de connaissances et toute production de connaissances est un parcours, un processus où on fait du tri, de la sélection, de la prospection et ce n’est jamais innocent. La distinction la plus pertinente n’est pas forcément entre les cours théoriques et les cours de méthodo, mais entre les cours qui donnent à présenter le fait qu’on est en train de faire un chemin, quel qu’il soit : chemin de production de connaissances ou chemin qui permet de se repérer dans les connaissances déjà produites et voir ce qu’on peut en extraire."
Nicolas Jounin, sociologue
http://www.questionsdeclasses.org/?Voyage-de-classes-Entretien-avec

Nicolas Jounin, a écrit "Voyage de classe", un livre sur l’expérience menée avec ses étudiant-es de l’université de Saint-Denis (pour les initier à l’enquête sociologique en se rendant sur le « terrain » dans les quartiers bourgeois de Paris).
Cet extrait d’entretien traite de l’acquisition de connaissances comme un parcours, un processus. Ca me parle parce qu’à Bricabrac il me semble qu’il est aussi beaucoup question de chemin...De traverse sans doute, mais quelle richesse de prendre le temps de ce cheminement. Plus d’entonnoir pour ingurgiter des connaissances à heures fixes. Des connaissances qui ne font souvent que passer, puisqu’elles ne correspondent pas forcément à une envie ou un besoin de comprendre, de savoir, une réalité utile. Je me souviens il y a peu avoir passé des heures à essayer de retenir avec ma fille ainée, désespérée, des chiffres et des noms à apprendre par coeur pour un contrôle de géographie en CM1 : la longueur des fleuves français, l’altitude et le nom de leur source et autres informations passionnantes. Sincèrement, je connaissais ces chiffres par coeur à force de les répéter avec elle, mais 15 jours après il ne m’en restait rien. Et je crois bien que je connais le mont Gerbier de Jonc, source de la Loire (comment ? vous ne savez pas ça ?!) parce que j’y suis allée et non pas parce que je l’ai appris pour le bac ! Je me demande souvent ce que j’ai appris à l’école et surtout ce qui m’en reste aujourd’hui. Ca fait quand même 15 ans de scolarité, c’est pas rien dans une vie. Tout ça pour ça ?...ça vaut le coup de se poser la question pour ses propres mômes non ? Je m’estime très chanceuse d’avoir eu le choix de Bricabrac pour Flora. Choix rare et précieux qui devrait être possible pour toutes et tous. Gros soupir, au boulot !


Et aussi

Soutenez nous

Devenez donateur régulier
La fine graine des Gibustiers donateurs

Lettre d'info


Mentions légales | Espace rédacteurs| Plan du site | dernière mise à jour le vendredi 12 avril 2019 |Suivre la vie du site RSS 2.0