Accueil > Vie de l’association > Causeries

Causeries

le temps d’une matinée la vie...

J’ai pu observer le temps d’une matinée la vie de l’école Bricabracs. Le mot "vie" est ici tout à fait approprié, car oui c’est vivant ! Ça bouge, ça rentre, ça sort, ça échange, ça discute, ça rit, ça court, ça creuse, ça réfléchit, ça partage, ça débat, ... ça vie quoi.

Ce que j’ai entrevue de Bricabracs c’est un cadre réfléchi et pensé pour permettre au vivant qu’est l’enfant d’appréhender les apprentissages et la vie de façon autonome et dans le partage et l’entraide. Cette école donne aux enfants les clés de l’adaptabilité. J’ai en tête l’image d’un petit garçon qui doit résoudre une addition. L’enfant utilise des barrettes pour les dizaines et des perles pour les unités. Il lui manque une dizaine pour résoudre l’addition. Il s’arrête. Exprime à haute voix son problème. Regarde autour de lui. Et tout naturellement prend le premier objet à portée de main qui lui permet de compléter les unités pour créer la dizaine manquante afin de solutionner son addition.

Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est un moment de pure démocratie entre enfants uniquement : le moment de la Présentation. Les enfants, de manière totalement autonome, loin des regards des adultes, présentent aux autres enfants une de leur création, de leur découverte ou un objet qui leur appartient. Tout un cérémonial bien ficelé entoure ce moment. Les enfants s’écoutent, se posent des questions, émettent des hypothèses. Ils partagent des connaissances, des apprentissages tout en laissant place à leur imaginaire d’enfant pour combler les zones qu’ils ne maitrisent pas encore. Ce sont des moments comme cela qui m’amènent à me poser la question de la place que doit prendre l’adulte dans le développement de l’enfant. Ne devrions-nous pas plus faire confiance à nos enfants pour leur permettre de s’élever et de devenir auteur de leur vie par eux-mêmes ? N’est-ce pas nos enfants plus que nous adultes qui ont la capacité de nous faire grandir et de nous faire toucher du doigt ce que devrait être la réalité d’une école ? Une école qui respecte leur vivant. Essayons de mieux "co-naitre" ensemble. Ils ont, j’en suis persuadée, énormément de choses à nous apprendre. La seule vérité qui me parait incontestable est qu’ils ont besoin de notre amour et de notre respect. Tout le reste se discute et peut être remis en cause.

Merci Erwan et Sophie pour ces quelques heures partagées avec vous dans votre tanière.

Nina

 


Et aussi

Soutenez nous

Devenez donateur régulier
La fine graine des Gibustiers donateurs

Lettre d'info


Mentions légales | Espace rédacteurs| Plan du site | dernière mise à jour le dimanche 6 mai 2018 |Suivre la vie du site RSS 2.0